Magazine

Veolia

Série de magazines pour le groupe Véolia.

Au mitan des années 2000, le leader mondial de la distribution d’eau, des transports, de l’énergie et de la gestion des déchets avait identifié un besoin de faire se connaître, voire se rapprocher, ses salariés français. euro2C, l’agence de conseil et de communication où j’étais alors chef de projet print, proposa à la direction de la communication interne du groupe l’édition d’une série de magazines papier.

Pour chacune des régions où le groupe Veolia opérait, ces magazines se voulaient des passerelles permettant aux salariés des différentes branches d’en apprendre sur les métiers, les méthodes et l’actualité des uns et des autres.

J’ai eu la responsabilité des magazines de la région Sud-Ouest (entendue comme un triangle Limoges/Toulouse/Biarritz avec Bordeaux comme épicentre) et du premier numéro de la région Île-de-France.

Ces publications bi-annuelles faisaient fortement appel aux reportages.

Mission

Chef de projet, Rédaction en chef, Rédaction des articles

Cliquez sur les visuels pour ouvrir (et lire…) les magazines…
Planète VE Sud Ouest n°1 – Juillet 2005
Planète VE Sud Ouest n°2 – Février 2006
Planète Veolia Sud Ouest n°3 – Juillet 2006
Planète Veolia Sud Ouest n°4 – Janvier 2007
Planète Veolia Sud Ouest n°5 – Juillet 2007
Planète VE IDF n°1 – Novembre 2005

PARTAGEZ !

COLLABORONS !

Interrogez-moi sur vos projets, consultez-moi
mes solutions vous étonneront.

Je me réjouis d’avance à l’idée de vous proposer de nouvelles idées créatives, de beaux textes et de belles images.

Histoire d'être réglos vis à vis des réglementations européennes, je vous informe avoir découvert une super méthode pour vous faire parvenir des petits gâteaux, une variété appelée "cookies", en utilisant les autoroutes de l'information. L'idée ? Vous offrir la meilleure "expérience en ligne". Non, non, ne rigolez pas : l'"expérience" est inoubliable. Si vous soutenez ma découverte, vous acceptez et vous cliquez sur le pavé "J'ACCEPTE" à droite, juste là. Si vous n'y souscrivez pas, vous n'aurez d'autre choix que de vous mordre les doigts, lesquels n'ont bien sûr ni la texture, ni le parfum de mes gâteaux. Capito ?

Send this to a friend